Librairie

L’Homme qui savait la langue des serpents – Andrus Kivirähk

C’est un conte pour adultes, une fable douce-amère, un roman extraordinaire dans tous les sens du terme.

D’abord parce que la littérature estonienne ne parvient pas souvent à franchir nos frontières, encore moins à destination du grand public avec une traduction impeccable. Ensuite parce que dans cette histoire fabuleuse, le courant du réalisme imaginaire dessine à coups de quotidien et de magie, d’Histoire et de légendes, une magnifique critique de l’humain, de la société, du progrès et du conservatisme. Le tout en faisant rêver et sourire.

Leemet est un petit garçon qui vit avec le peuple de la forêt. Il parle la langue des serpents enseignée depuis toujours par les ancêtres, celle qui se siffle et permet de communiquer avec les animaux, de se faire obéir par eux. Son meilleur ami est un reptile, son beau-frère est un ours (animal ô combien charmeur auquel peu de jeunes femmes résistent) et son régime alimentaire quotidien du gibier agrémenté de lait de louves d’élevage.
Sauf qu’ils ne sont plus qu’une poignée à vivre là, le peuple du village faisant de plus en plus d’adeptes. Tout le monde quitte la forêt, oublie la langue secrète, se défait des traditions et s’obstine à manger une matière insipide qu’ils appellent le pain. Et pour couronner l’ensemble, des chevaliers y font main basse et en christianise les habitants. La salamandre pourrait remédier au problème, mais il n’y a plus suffisamment de personnes maitrisant la langue des serpents pour pouvoir la réveiller. Tellement peu d’ailleurs que Leemet va finir par être le dernier.

Ici, rien n’est manichéen. Des modernes « hommes de fer » dans le village au vieux chamane extrémiste de la forêt, les deux côtés en prennent pour leurs grades. Délicieux mais de plus en plus fou et colérique, le récit passe de la douceur de vivre à la guerre. Même Leemet, au fur et à mesure qu’il grandit, n’attire pas toujours l’empathie du lecteur. Mais immuablement on rit et on s’émeut.

Une réussite absolue. Un incontournable obligatoire. Une lecture à deux niveaux.
Et un plaisir fou.

Obtenir le livre

Recommandé pour vous:
Prix unitaire
13,90 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.

L'Homme qui savait la langue des serpents raconte l'histoire du dernier des hommes qui parlait la langue des serpents, de sa sour qui tomba amoureuse d'un ours, de sa mère qui rôtissait compulsivement des élans, de son grand-père qui guerroyait sans jambes, de son oncle qu'il aimait tant, (...)

Éditeur
LE TRIPODE
Langue
Français
Format
Paperback / softback
Nombre de pages
480
Date de publication
28 Mai 2015
par Andrus Kivirahk

L'Homme qui savait la langue des serpents raconte l'histoire du dernier des hommes qui parlait la langue des serpents, de sa sour qui tomba amoureuse d'un ours, de sa mère qui rôtissait compulsivement des élans, de son grand-père qui guerroyait sans jambes, de son oncle qu'il aimait tant, (...)

Éditeur
LE TRIPODE
Langue
Français
Format
Paperback / softback
Nombre de pages
480
Date de publication
28 Mai 2015
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
13,90 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.

A propos de l'auteur

Marjorie Risacher

Femme de radio et femme de plume, amoureuse du chocolat noir et des humains de toutes les couleurs, dévoreuse acharnée de romans et de musique, défenderesse déterminée de la veuve et de l'orphelin, elle est convaincue que la fin du monde ne se vit bien qu'en riant avec un verre de bon vin en main.

Laisser un commentaire

*