Le complexe résidentiel de 55 mètres de haut a été rasé ce week-end suite à une décision de la Cour Suprême locale.

Dans l’état du Kerala (sud-ouest de l’Inde), la Cour Suprême ne rigole plus avec les normes environnementales, sans doute influencée par la mousson de 2018 qui causé dans la région plus de 400 morts, 700 000 déplacés et 3 milliards de dégâts.

Elle a ordonné récemment la destruction d’un complexe résidentiel de luxe (343 appartements pour 2 000 habitants), le Jain Coral Cove, qui s’élevait en bord de lac dans la ville de Maradu, près du port de Kochi, dans une zone en principe inconstructible. L’Agence d’Aménagement des Zones Côtières du Kerala (Kerala Costal Zone Management Agency, KCZMA), avait en effet peu apprécié que le permis de construire soit octroyé aux bailleurs malgré son interdiction de bâtir quoi que ce soit dans cette zone fragile en bord de lac, et porté l’affaire devant la Cour Suprême, qui a tranché en septembre dernier pour la destruction contrôlée des 4 tours qui constituaient le Jain Coral Cove

Celle-ci a été effectuée ce week-end, inaugurée par la démolition des 22 étages du bâtiment H2O – Foi Sacrée (Sic). Les deux dernières tours sont parties en fumée hier, le dimanche 13 janvier.

“Banquiers, patrons et riches retraités” peuplaient jusqu’à présent le complexe résidentiel, dont la construction avait été qualifiée de “perte colossale pour l’environnement” par la Cour Suprême, nous apprend la BBC, qui a pu interviewer quelques résidents. L’un avait déboursé 70 000 dollars (environ 62 000 euros) pour 200 mètres carrés l’an dernier, un autre revendu son appartement pour 176 000 dollars (environ 160 000 euros) plus récemment. Certains refusaient de quitter leur domicile avant la destruction, mais ont dû céder quand les autorités ont coupé l’eau et l’électricité dans les bâtiments. Les habitants ont reçu 35 000 dollars (environ 30 000 euros) en compensation.

“C’était une parfaite implosion. Pas un seul débris n’est tombé dans le lac”, a commenté Shri Suhas, le directeur de district local, lors de sa visite sur les lieux, cité par le Times of India. Un travail assuré par les Sud-Africains de Jet Demolition, qui confirment ainsi leur professionnalisme, après avoir été récompensés par trois World Demolition Awards en 2017, 2018 et 2019, ce dernier dans la catégorie Recyclage et Environnement.

Oui, le World Demolition Summit et ses récompenses, ça existe : cette vidéo de la chaîne Talk the Talk TV en donnera un aperçu promotionnel aux passionnés de networking et de béton ; nous préférons de notre côté vous laisser sur cet aperçu des coulisses, filmés pour une bonne moitié avec un téléphone tenu à la verticale.

À votre santé !

Centre de préférences de confidentialité