Les rats sont à l’honneur dans la très sérieuse publication américaine The Atlantic ! Et plus précisément par l’intermédiaire du généticien Matthew Combs, de l’université de Fordham, qui a tracé la carte génétique de ces joyeux compagnons à quatre pattes qui pullulent sous nos pieds.

Sa conclusion est sans appel : à Manhattan, il y a des rats du nord et des rats du sud. The Atlantic précise : “Ce n’est pas que le centre-ville (Midtown) soit dépourvu de rat -une telle idée est inconcevable- mais plutôt que ce quartier commercial est assez dépourvu en détritus ménagers (donc en nourriture) et en arrière-cours (donc en abri), que les rats adorent. Et comme ces rongeurs, au long de leur vie, ne se déplacent que de quelques pâtés de maisons, les rats du nord (uptown) et les rats du sud (downtown) se mélangent très peu.”

“Si vous me donnez un rat, je peux vous dire s’il vient de East Village ou de West Village”, se félicite encore Matthew Combs, “il y a en fait des quartiers pour les rats comme pour nous”.

carte rats adn new york

À gauche, la répartition de rats du nord et du sud à Manhattan. A droite, les migrations estimées des mêmes animaux © Combs et al. / Molecular Ecology

Son espoir est que ces recherches aident à lutter contre ces animaux, très présents à New York. Comme le relève (toujours cité par le même article) le New York Times : “Nous en sommes au 109° maire de New York et, semble-t-il, à peu près autant de plans destinés à se débarrasser de cette vermine. À ce stade, le score est de 108 à 0.”

Un grand bravo, donc, à nos rongeurs dégueulasses préférés, venus avec les Européens par bateau sur un continent où ils n’existaient tout simplement pas il y a encore 400 ans. Il y a donc encore beaucoup de choses que nous ignorons de notre si belle planète.

Via The Atlantic.