Comment créer dans une ère autant pétrie de doutes et d’incertitudes ? L’association Game Impact a porté la question sur le terrain du jeu vidéo… Et PostAp a répondu présent !

Début 2018, le YouTubeur Game Spectrum faisait trembler les amateurs et amatrices de jeu vidéo avec sa dernière production, « Les jeux vidéo vont-ils disparaître ? ».

Il lui fallait 40 minutes pour répondre à la question. Sans trancher mais, en réalité, en attirant surtout l’attention de son public sur la collapsologie, cette science de l’effondrement, animée par des scientifiques, des ingénieurs, des artistes, des citoyens et des citoyennes convaincues que, oui, la grande catastrophe, l’apocalypse, bref, l’effondrement (« Collapsus », en anglais… et en latin) nous attend au détour des années qui viennent. Que celui-ci sera à la fois écologique, social, politique et économique et qu’il ne frappera pas nos petits-enfants, enfin pas seulement, mais bien nous-mêmes.

jeu vidéo effondrement Conférence Fallout

Image extraite de Fallout 3, de Bethesda Softworks et Obsidian, CC Mildred Pierce


Chez PostAp, cet effondrement, on le redoute bien sûr, on garde espoir qu’il soit possible d’en faire l’économie cependant ; on est bien persuadé en tout cas de la nécessité de ré-interroger l’être humain et la société radicalement, pour éviter de commettre à l’avenir les erreurs qui ont mené à cette impasse. Bref, que même si l’apocalypse n’a pas encore commencé, ce que vivent en ce moment nos corps et nos pensées, ce bouleversement radical de toutes nos convictions, croyances et certitudes, exige de tout remettre en question de zéro. D’où notre passion pour les arts et les sciences humaines, les plus à même de nous aider à comprendre, penser et ressentir passé, présent, futur.

Aussi, quand l’association Game Impact, qui milite pour « un jeu vidéo conscient », a monté un cycle de conférences et d’ateliers autour de la question « Comment créer en période d’effondrement » centré sur le jeu vidéo —activité créative, divertissante et artistique dont est passionné le fondateur— et nous a fait l’honneur de nous inviter pour donner notre point de vue en compagnie du scénariste et chercheur Arthur Keller, nous avons bravé les éléments pour sortir de notre bunker et foncé !



Pour info, la conférence commence vraiment, après l’introduction, à 5 minutes (et, si vous êtes déjà suffisamment inquiet, ou inquiète, vous pouvez vous épargner les vingt-cinq premières minutes, récapitulant l’urgence de la situation, pour aborder directement les questions de jeu vidéo, d’art et de création).

Bon visionnage !

Un grand merci à l’association Game Impact pour leur accueil, leur gentillesse et leurs combats… Suivez-les sur Faceboook ou soutenez-les via Tipeee !