Écrans

Focus futur : Dear angelica

Plonger dans l’esprit d’un artiste, c’est possible et ce film en VR le prouve.

C’était un rêve d’artiste, de spectateur, de philosophe, de geek et d’enfant : il est désormais possible de s’immerger totalement dans une œuvre d’art entièrement conçue de la sorte.

Telle est la porte qu’ouvre Dear Angelica, le court-métrage en réalité virtuelle présenté ce 20 janvier au dernier festival de Sundance aux États-Unis. L’histoire : celle d’une jeune fille, Jessica, ayant perdu sa mère enfant, et tentant de « se reconnecter avec elle » par le biais de vieilles cassettes vidéos. Conçu, peint et réalisé en réalité virtuelle grâce à un outil spécialement développé pour l’occasion par les équipes en charge du développement de l’Oculus Rift, le film est fait pour être regardé dans la réalité virtuelle, et donc s’immerger dans son univers.

S’arrêter sur une image pour l’animer légèrement, se concentrer sur des extraits les remplir peu à peu de couleurs… Le film semble s’accomplir sous nos yeux. Pour le journaliste de The Verge qui a pu le tester, l’expérience est comparable à « un rêve enfiévré, fait d’images éclatantes en train de flotter et de souvenirs fugaces ».

Via Courrier International.

Laisser un commentaire

*

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez en cadeau le Paris-Apocalypse City Guide !

Vous serez ainsi au courant de toutes nos offres à venir, de nos événements et de nos projets d’articles ou de développement.

Nous vous spamerons pas. Nous ne vous enverrons que des infos sur la vie du magazine et ses productions.

Nous ne communiquerons jamais votre email à des tiers.

Non merci.