Chuuut… Inutile de vous lever ce matin. Vous n’avez rien à faire (oui, vous pourriez aller courir, mais vous êtes vraiment trop mal en point de la soirée d’hier et, de toute façon, tout à fait entre nous, vous abandonneriez d’ici un mois, quand le temps va commencer à devenir pourri),

Heureusement, Junkee (le magazine en ligne, hein, pas votre copain du même nom), devrait vous aider à passer le temps, avant cette playlist qui imagine votre bande-son de la journée : si votre gueule de bois était un film, quelle en serait la musique ? Ça commencerait par “On the Nature of Daylight” de Max Richter.

“Dans la scène d’ouverture de sept minutes, un plan aérien vous film dans votre lit, tandis que vous contemplez le plafond d’un regard vide. Vos yeux sont brillants et secs. Vous avez soif. Des flashbacks de votre soirée apparaissent et disparaissent sur l’écran, dans un montage riche en regrets. Les cordes sombres de Richter sont merveilleusement prémonitoires. Bien trop belles pour vous, loque inutile.”

Découvrez la suite de l’histoire en cliquant ici