En Inde, Manas Bhatia s’associe à l’Intelligence Artificielle pour une autre architecture (Galerie)

Alors que la Terre se passionne pour les images générées par des Intelligences Artificielles, l'architecte Manas Bhatia en a trouvé le meilleur usage possible.

Temps de lecture : 2 minutes

Si vous l’ignoriez, apprenez que c’est la passion du moment sur le Net : l’Intelligence Artificielle étant désormais capable, de manière assez impressionnante, de générer des images à la commande, les internautes aiment saisir des requêtes plus moins délirantes pour en tester les limites. Mais à Delhi, l’architecte Manas Bhatia en a trouvé un usage encore plus passionnant.

Il se sert en effet du programme MidJourney pour imaginer ce qu’il a baptisé une « architecture symbiotique » : les immeubles de demain, mi-nature, mi-culture. Son inspiration ? Les fourmis (son cabinet s’appelle d’ailleurs Ant Studio) : « Je suis fasciné par la façon qu’ont les insectes et les petites créatures de créer leur demeure dans la nature », a-t-il expliqué au magazine en ligne Amazing Architecture. « Les fourmis, par exemple, créent des lieux faites de réseaux imbriqués, dans la terre. Si les humains pouvaient créer des immeubles qui grandissent et respirent comme le font les plantes, ce serait un monde merveilleux ! ».

Il précise d’ailleurs que son travail ne consiste pas simplement à choisir les bons mots, et laisser l’IA œuvrer seule. Mais que ces œuvres sont le résultat d’un affinage, lent et patient, des bonnes combinaisons, sans parler du travail mené ensuite, en aval, pour arriver à ces images frappantes.

Architecture Symbiotique Tours verdure
© Manas Bhatia

Auprès de CNN, il précise son idée : « l’inspiration d’un immeuble qui serait organique, inspiré par la nature, qui puisse transpirer, et se rafraîchir de lui-même, tout au long de la journée. »

Quand on parle du « monde de demain », c’est ça qu’on veut.

Cliquez sur les images en haut d el’article pour les agrandir, mais surtout suivez Manas Bhatia sur LinkedIn ou sur Instagram, où les splendides images s’enchainent les unes après les autres.

Article Précédent

En Oregon, 60 000 paires de baskets à vendre d’urgence. Pas sérieux s’abstenir.

Article suivant

Au Vietnam, les arnaques au Covid redoublent d’ingéniosité