Bourse : c’est le moment d’investir dans la moutarde

Vous rêvez de jouer en bourse et de vous enrichir sans tuer les enfants, les dauphins ni la planète ?

PostAp a une solution pour vous, un placement financier éthique et rémunérateur qui émerge du côté du Canada : en quatre mois, entre la fin de l’année dernière et le début de celle-ci, l’action de la compagnie MustGrow a augmenté de 600 %, passant de 40 centimes à 2 dollars 10 le titre (en dollars canadiens).

Cours Bourse Mustgrow sur un an
Une bien belle courbe. Source : Google Finances.
Clause de non-responsabilité.

L’entreprise a quelques arguments à faire valoir : alors que les pesticides de synthèse sont de plus en plus critiqués et, lentement mais sûrement, leur usage régulé à travers le monde, MustGrow propose une alternative à base de moutarde, dont le goût épicé et puissant s’avère un outil naturel de lutte contre les créatures dites “nuisibles”. Avec un peu de science, ses chercheurs et chercheuses s’estiment ainsi capables de protéger les cultures des infestations comme des maladies à grande échelle, et ce “sans synthèse chimique ni modification génétique”.

En plus, comme en témoigne cette capture d’écran de leur site, ils ne nous prennent pas pour des idiots et ça, c’est sympa.
© MustGrow

Malgré son enthousiasme, Mustgrow ne néglige pas le nerf de la guerre, l’argent. Heureuse comme un légume en Provence, la firme établie au Saskatchewan veut, elle aussi, grandir. À cet effet, elle a nommé en septembre dernier un nouveau conseiller financier, Barry Palte, Président de EQ Capital Partners et l’un des premiers observateurs financiers à repérer son potentiel.

L’objectif ? Conquérir le monde, bien sûr. Ou, du moins, élargir son offre aux États-Unis voisins, puis à l’international. Sur la planète, le marché des pesticides pesant à lui seul — c’est presque une info en soi — 65 milliards de dollars, le gâteaux est alléchant.

Il y aura toujours plus besoin de plantes, et il y aura toujours moins besoin de pesticides chimiques : qu’est-ce qui pourrait mal se passer ?

Article présenté à titre informatif uniquement. PostAp Mag décline toute responsabilité en cas de faillite de MustGrow ou de son démantèlement, d’effondrement brutal, d’érosion lente mais constante, de tout type de baisse à travers les langues et le temps de son cours de bourse, ainsi que de toute révolution technologique qui mettrait Mustgrow bien à l’amende, de krach mondial, de crise économique locale ou globale, de guerre civile entre omnivores et végétariens, de réchauffement au point que la moutarde ne soit même plus cultivable au Canada (elle en fait pousser 30 % de la production mondiale), de pandémie de tout type, de catastrophe nucléaire, de désertification, de pénurie d’eau, de cataclysme de toute nature et d’une inexplicable perte de moral des ménages.

Centre de préférences de confidentialité