Il aura fallu huit années de travail à Jaume Cabré pour écrire ce roman époustouflant, monstre, protéiforme, admirable.

De cette fresque incroyable dont l’histoire ne se résume pas mais se vit/lit intensément, on retire une expérience de lecteur rare. Il n’y a peut-être que Damasio qui sait également faire appel à notre intelligence de cette manière, à la défier constamment, à la magnifier même quand on doute, mot après mot; puis quand on saisit, ligne après ligne; puis quand on dévore, page après page.  Cabré nous fait confiance.

Confiteor (Je me confesse) a tout, contient tout. Il est à la fois roman historique, roman d’amour, roman d’enquête, roman saga. Une incroyable densité de culture littéraire, philosophique, musicale, historique. Une immensité de sentiments. Une sacrée valse d’humour aussi. Parce qu’il ne va pas de soi que l’être brillant doit forcément être à mourir d’ennui.
On rit, on pleure, on fronce les sourcils, on est horrifié, on est attendri. On vit en ce pavé de 800 pages, tout ce que l’on attend des plus grands livres.

Mais Confiteor c’est surtout une écriture singulière, une chose littéraire avec un agencement jamais croisé. Cabré invente le paragraphe à remonter dans le temps, n’hésitant pas à avancer ou reculer de quelques siècles en un clin d’œil, sans avertir, sans gratuité non plus, sans casser la rythmique et le fond du récit. Parfois c’est au sein d’une seule phrase que l’on fait ce bond temporel et on se surprend au bout du compte à être totalement habitué à cette mécanique folle, jouissive, étonnante.

Il y a de ces livres qui nous rendent intelligents. Il y a de ces livres essentiels.

Commander directement sur

Decitre

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez en cadeau le Paris-Apocalypse City Guide !

Vous serez ainsi au courant de toutes nos offres à venir, de nos événements et de nos projets d’articles ou de développement.

En soumettant ce formulaire, vous acceptez expressément que nous utilisions votre adresse mail pour vous envoyer des newsletters régulières.

Promis, nous vous spamerons pas, nous ne vous enverrons que des infos sur la vie du magazine et ses productions et nous ne communiquerons jamais votre email à des tiers.

Vous pouvez également télécharger gratuitement ce guide sans vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici.

Non merci.