Si vous pensiez que le train raté qui vous a fait croiser un vieil ami, la tasse renversée qui vous a fait tourner la tête pour rencontrer votre grand amour, ou l’accident bête qui vous a fait perdre votre travail mais permis d’avoir le temps d’écrire une chanson, si vous pensiez que tout cela était pures coïncidences, vous vous êtes mis le doigt dans l’orbite. Il y a des agents très secrets dont c’est le métier.

Guy était ami imaginaire mais depuis quelques temps il a changé de secteur. Il travaille pour la fabrique des coïncidences et reçoit des enveloppes glissées sous sa porte avec l’objectif du moment. Tout se calcule à la minute, à la seconde près, mais attention, tout n’est pas permis. Fabriquer des coïncidences demande de la minutie, de la ponctualité, de l’imagination et de la rigueur. L’avantage est qu’aujourd’hui, au lieu de n’exister que lorsque les gens pensent à lui, il peut vivre dans le monde, possède un appartement et une petite vie sociale avec deux confrères, Eric et Emily. Cela pourrait être idéal s’il n’avait pas laissé derrière lui son grand amour.

Classé en littérature blanche mais teinté de fantastique La Fabrique des Coïncidences est un roman “Feel Good”, sans prétentions ni démonstrations. L’auteur israélien Yoav Blum aime la romance, le sucre, les petites histoires qui tournent rond. N’y cherchez pas un talent indéniable ou un moment fort de réflexion, il s’agit là d’un bonbon, facile et rapide, à caler avec plaisir entre deux ouvrages plus denses.

Parce qu’il faut bien respirer parfois. Sourire et respirer.
Et puis qui sait ? Peut-être que le petit malheur de ce matin deviendra le grand bonheur de cet après-midi.

 Commander directement sur

Decitre