Mange Tes Morts -Jack Heath

Officiellement il vit des résolutions d’énigmes que les gens lui envoient par courrier, entassant les puzzles et les Rubik’s cube dans son domicile partagé avec un antipathique colocataire drogué.
Mais ça, c’est officiellement. Parce qu’officieusement il vit grâce aux services que lui demande le FBI dans le plus grand secret. Et pour cause.
Thimothy Blake est cannibale.

En contrepartie des enquêtes résolues, on lui accorde les corps de condamnés à mort. Les jours de paie, Blake arrive tranquillement après l’exécution et emporte le cadavre en se faisant passer pour les pompes funèbres. Hormis le directeur Luzhin à la tête du service du renseignement intérieur, personne n’est au courant. Et encore moins l’agente spéciale trop charmante et appétissante qu’on lui colle aux basques pour enquêter sur l’enlèvement d’un adolescent.

Entre fémurs congelés, devinettes plus ou moins ardues et faim jamais assouvie, l’auteur australien Jack Heath (qui avait jusque là signé uniquement des romans jeunesse) réussit un coup de maître : inventer le personnage de polar le plus intéressant depuis belle lurette. Cet anti héros par définition se narre à la première personne du singulier, quelque chose entre la confession, la naïveté, le détachement, l’analyse, un ton qui nous fait osciller continuellement entre le dégoût et l’empathie.
Un monstre attachant que l’on admire tout en le rejetant.
Ses failles dans les relations à l’autre, ses interrogations, ses fulgurances intellectuelles, tout là dedans nous fascine. Et malgré une seconde partie de roman qui tombe soudainement dans l’action outrancière à la Jo Nesbo, un coupable cliché et un mobile discutable, on ne peut qu’espérer que Mange Tes Morts soit le premier volet d’une série sur Thimothy Blake.

Commander directement sur

[mks_button size=”medium” title=”Decitre” style=”squared” url=”https://www.decitre.fr/livres/mange-tes-morts-9782370561053.html#ae593″ target=”_blank” bg_color=”#e56d50″ txt_color=”#FFFFFF” icon=”” icon_type=”” nofollow=”1″]

Femme de radio et femme de plume, amoureuse du chocolat noir et des humains de toutes les couleurs, dévoreuse acharnée de romans et de musique, défenderesse déterminée de la veuve et de l'orphelin, elle est convaincue que la fin du monde ne se vit bien qu'en riant avec un verre de bon vin en main.

Centre de préférences de confidentialité