Chaque lundi, la revue de presse internationale de Postap Mag, sous forme d’horoscope tribal.

Cette semaine sous les auspices : des moteurs, une Batmobile, des croyants, une exhumation de troll et un drone nageur. Une lecture recommandée sur l’air de « Black Hills », des Gardens and Villa, puisqu’on l’a dans la tête.


Écouter sur YouTube

Ou



 

Le signe de la semaine : Planespotter

Si vous l’ignoriez, les Planespotters existent bel et bien. Ces passionnés de… quoi, au juste ? De vol ? D’avions ? De compagnies aériennes ? Bref, ces passionnés aiment à mater, ensemble ou solo, les décollages et atterrissages et consigner, en ligne, toutes les données techniques et commerciales qu’ils peuvent y rattacher.

Ils savent même se rendre utiles au grand public, n’étant pas innocents dans la mise au jour des prisons secrètes de la CIA, mises en place par l’Administration W. Bush voilà quelques années.

Une pensée émue, donc, pour eux, car début janvier marquait le tout dernier vol sur une compagnie américaine du légendaire Boeing 747.

Imaginé dans les années 1960 et mis en service en 1970, le « Jumbo Jet » vu dans tant de films et entendu dans tant de chansons, misait sur la démocratisation du transport aérien quand la France mettait son énergie sur la vitesse et la prouesse technologique par le biais du Concorde… au détriment des espaces passagers.

Le 747, donc, c’est fini. Totalement fini sur les compagnies aériennes américaines et peu à peu poussé dehors partout ailleurs dans le monde. Même si, comme le remarque Ars Technica, dans la nécro consacrée à l’appareil, « si vous êtes un oligarque ou un Prince saoudien, vous pouvez toujours vous en faire construire un personnellement. »

Driver

Tant qu’on est dans les moteurs, une pensée pour les cousins. Vous savez, après l’apocalypse, il y a celles et ceux qui continueront à vous informer ou à vous distraire, comme nous, mais il y aura aussi des miliciens de quartier, des jardiniers et un certain nombres de désœuvrés, simplement satisfaits d’enfin pouvoir tester toutes les routes à pleine vitesse pour voir ce que leur bébé a vraiment dans le ventre.

À terme, donc, le X-Bow, premier quatre-roues de la marque de motos KTM, existant en 4 modèles plus ou moins délirants, devrait satisfaire le plus frustré des Batman.

KTM K-bow GT4

X-Bow GT4 de KTM © KTM

Le GT4 (en photo) file à 265 km/h pour une masse de moins d’une tonne.

Il coûte, à l’heure actuelle, environ 150 000 euros.

Choisissez votre modèle en ligne ici, puis rendez-vous sur La Maison du Klaxon pour en personnaliser l’avertisseur sonore avec un peu de fantaisie, les boulevards déserts et les autoroutes fantômes auront bien besoin de joyeuses mélodies.

Troll

L’an dernier, le trolling s’est mis à revendiquer le titre de pratique politique et non seulement de stupide blague en ligne.

C’est ce qui qui a inspiré à The Paris Review un portrait fort à point, en anglais, d’Arthur Cravan, l’excentrique poète, boxeur et dandy parisien (d’origine suisse) du début du XX° siècle, rebaptisé « The Original Troll ». Hommage délicieux.

Arthur Cravan poète boxeur

Arthur Cravan pose en boxeur pour Stadium, avril 1916. CC Wikimedia Commons

 
Si vous ne connaissez pas encore ce provocateur historique, et que vous ne lisez pas l’anglais, La République des Lettres lui consacre également une succincte bio… Et la revue Ballast un très long récit. Bonne lecture !

Chrétien

Ces dix dernières années, « le gouvernement central [de Pékin] n’a pas seulement représenté Hong Kong sur les questions de politique étrangère. Il a aussi intensifié sa prise en main des affaires intérieures et économiques de la ville, et même des médias de masse, du système éducatif, et du droit. »

Ce sont les mots très récents de l’ex-leader du Hong Kong Christian Council, le révérend Po Kam-cheong, qui a encouragé —à l’issue de la fin de son mandat ce 31 décembre— les quelques 500 000 congrégations chrétiennes (essentiellement protestantes) de la cité-état à « être unies et courageuses pour faire face aux défis », accusant la Chine de vouloir « faire revivre l’autocratie » dans la région.

Le South China Morning Post en profite pour rappeler que le Christian Council n’était pas resté de marbre lors du mouvement Occupy de 2014, ouvrant ses églises aux manifestants.


 
Outre les Chrétiens, donc, la nouvelle devrait intéresser les Démocrates, au moins des deux premiers décans.

Via le South China Morning Post.

Drone

Le Robobee peut désormais plonger et nager dans l’eau. Ce drone parmi les plus petits du monde (ce nouveau modèle pèse 175 milligrammes), qui fabrique lui-même son propre carburant en séparant hydrogène et oxygène de l’eau ambiante, était déjà l’un des plus habiles et des plus maniables.

Le voici devenu l’un des plus polyvalents.


 
Plus léger qu’un insecte, on l’imagine déjà transporter des nouvelles confidentielles d’un état-major à un avant-poste, ne s’arrêtant que pour recharger ses batteries d’une vive traversée de la rivière ou du lac local, frottant comme un mouche ses attendrissantes mandibules de carbone sous le soleil du printemps.

Via Fredzone.

Paralysé

Toujours de bonnes nouvelles laissant augurer de la possibilité de se débarrasser une bonne fois pour toute de la paralysie : la commercialisation aux États-Unis du NeoMano, un gant susceptible d’aider les personnes ayant perdu l’usage d’une main à en retrouver quelques fonctions, au moins pour de simples tâches, est annoncée par la firme coréenne Neofect pour la fin 2018. En fait, elle n’attend plus pour cela que les autorisations sanitaires de la Food and Drug Administration.

Pour celles et ceux qui, à l’inverse, ne savent pas quoi faire de leurs mains, une autre jeune pousse coréenne, Innomdle Lab, lance de son côté le Sgnl, un bracelet qui, transportant les ondes sonores par les os jusqu’au bout de vos doigts, peut les transformer en émetteurs et récepteurs téléphoniques. Oui, vous avez bien lu, il suffira de porter la main à son oreille et d’en toucher le bout pour avoir une conversation téléphonique des plus normales. Comme dans les films, quand ils ne veulent pas qu’on remarque qu’ils ont oublié de donner une oreillette ou un talkie à leur équipe de super-agents.

Pour l’instant, les Sgnl commencent à arriver dans les maisons de leurs supporters Indiegogo et Kickstarters, mais on peut visiter ici le site du fabricant pour se tenir informée ou informé… Pour le Neomano, c’est d’ailleurs la même histoire : même si Neofect reconnaît que sa mise en vente aura lieu « quoi qu’il arrive », un petit Kickstarter de lancement ne fait jamais de mal… Et il n’y a pas, pour l’instant, d’autre système de précommande que de le soutenir financièrement, .

Via Techcrunch et The Verge.

En résumé, la semaine débute donc plutôt bien pour les Paralysés, les Drones et les Trolls, avec de légères tensions pour les Chrétiens et surtout les Chrétiens de type démocrate, ainsi qu’un voile de nostalgie pour les Planespotters.

Bye bye, Jumbo !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez en cadeau le Paris-Apocalypse City Guide !

Vous serez ainsi au courant de toutes nos offres à venir, de nos événements et de nos projets d’articles ou de développement.

En soumettant ce formulaire, vous acceptez expressément que nous utilisions votre adresse mail pour vous envoyer des newsletters régulières.

Promis, nous vous spamerons pas, nous ne vous enverrons que des infos sur la vie du magazine et ses productions et nous ne communiquerons jamais votre email à des tiers.

Vous pouvez également télécharger gratuitement ce guide sans vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici.

Non merci.